,

La combinaison de travail, entre fonction et style

combinaison agroalimentaire lafont

À ne pas confondre avec une salopette, la combinaison de travail a été inventée avant la 1ère Guerre Mondiale pour habiller les hommes travaillant à l’usine. Comment est-elle arrivée dans les gardes-robes des femmes à la mode à travers le monde ? Et quelles sont les caractéristiques qui en font encore aujourd’hui un des vêtement de travail incontournable ?

Un vêtement de travail pour l’industrie

Le vêtement professionnel idéal pour l’industrie, c’est bien la combinaison. En effet, c’est la seule tenue professionnelle composée d’une seule pièce qui protège entièrement le corps. Cousine de la salopette, la combinaison traditionnelle se différence par ses manches longues et sa fermeture zippée à l’avant. Couvrante et solide, elle permet de protéger les ouvriers des risques liés à leur environnement de travail, qu’il s’agisse d’agressions mécaniques, chimiques ou thermiques. La solidité de la combinaison de travail permet de résister à la traction, à l’abrasion et aux déchirures.

Les différentes combinaisons de travail

Fermeture par double zip

Si la plupart des combinaisons de travail ne possèdent qu’un zip devant, d’autres modèles possèdent un double zip qui longe chaque jambe, permettant ainsi de la revêtir encore plus rapidement.

Combinaison de travail à double fermeture avant

Combinaison de travail PYROP déclinée en plusieurs coloris.

Une couleur par fonction

La combinaison de travail de mécano bleue est la plus connue. Mais il existe aussi des modèles aux variantes colorées pour s’adapter à chaque activité. En effet, le kaki correspond bien aux métiers de la terre (pour les agriculteurs) quand la couleur blanche est plébiscitée par les métiers de l’agro-alimentaire, par exemple…

L’importance du tissu

Si la combinaison de travail classique est en 100% coton, elle a été déclinée pour répondre aux contraintes de métiers plus exposés aux risques. Face aux risques climatiques, préférez la version imperméable. Pour plus de visibilité, de jour comme de nuit, Lafont a développé des combinaisons Haute visibilité. Enfin, les professionnels exposés aux flammes pourront choisir une combinaison anti-feu.

La mercerie, entre style et fonctionnalité

Les professionnels de l’industrie, en lien avec les arcs électriques, ont tout intérêt à opter pour une combinaison à mercerie tout plastique, pour éviter tout risque de conduction. Il en est de même pour le choix des fermetures de poches : le velcro peut remplacer les pressions… Enfin, choisissez un modèle aux détails plus qu’importants : poches genoux pour genouillères de travail, des bas de jambes réglables avec pattes velcro, ceinture élastiquée, bandes auto-réfléchissantes..

Les métiers qui ont adopté la combinaison

La combinaison, équipement de haute qualité assurant sécurité, praticité et confort, a séduit les mécaniciens…

Ce qui lui a valu le surnom de combinaison de mécano. La tenue est idéale pour ces professionnels habitués à travailler dans différentes positions : debout, accroupis ou allongés sous les châssis. En effet, les réglages élastiques permettent une bonne tenue dans toutes les postures, les multiples poches permettent un accès aux outils à tout moment et la forme du vêtement permet d’ajouter une couche supplémentaire sur la peau pour protéger du froid.

vetement professionnel industrie combinaison de travail Lafont

Combinaison de mécano Lafont, modèle ONYX

L’équipement des pilotes de course professionnels

Vêtement intégral, la combinaison de course a naturellement été adoptée par les pilotes. Habitués aux vitesses extrêmes (et donc exposés aux risques d’accident), ils nécessitent d’être protégés en toutes circonstances. Associée à un casque intégral, gants et chaussures adaptées, la combinaison de pilote permet de protéger entièrement le corps en cas de chute et glissade, ou d’exposition aux flammes.

La combinaison pour protéger des environnements hostiles

Le rapport entre un cosmonaute et un plongeur ? Tous deux évoluent dans un environnement inhabituel. La combinaison est, pour ces professionnels, une seconde peau vitale pour évoluer librement malgré des différences de pression et climat.

La combinaison pour se protéger et pour protéger autrui

Dans le secteur de l’alimentaire il y a ceux qui se protègent grâce à une combinaison : des tâches pour l’agriculteur, des piqûres pour l’horticulteur,… Mais il y a aussi ceux qui portent la combinaison pour ne pas apporter de virus ou bactérie dans un milieu « sain », c’est le cas des professionnels de l’agro-alimentaire qui, pour préserver les denrées alimentaires, portent une combinaison blanche pour une hygiène irréprochable.

combinaison agroalimentaire lafont

Combinaisons COLANDER et AGRO, destinées aux professionnels de l’agroalimentaire.

À propos de la combinaison de travail Lafont

Les combinaisons de travail Lafont sont conçues pour protéger le professionnel, mais aussi pour durer dans le temps. Réalisées dans des matériaux techniques, elles ne se déforment pas et conservent très bien leur couleur d’origine.

En juillet 1983, Le Journal de la Quincaillerie écrivait :

« La vocation première du Groupe Adolphe Lafont est de fournir les articles nécessaires à tout l’équipement des travailleurs du coLa combinaison de travail, entre fonction et stylemmerce et de l’industrie ; ces réponses à l’univers du travail en matière d’habillement, Adolphe Lafont les apporte en « construisant » ses modèles à partir des problèmes spécifiques posés par chaque corporation.la combinaison dont Adolphe Lafont, le créateur, a fait sa spécialité, est le seul vêtement qui habille entièrement un travailleur. Il suffit donc d’y adjoindre des astuces de fabrication pour la rendre encore plus fonctionnelle :

  • aucune aspérité métallique afin de ne pas rayer les carrosseries, détail judicieux dans l’industrie automobile ;
  • manches étroites pour ne pas entraver les gestes et afin de ne pas accrocher les vêtements ;
  • soufflet d’aisance dans le dos pour une plus grande liberté de mouvements ;
  • passe-mains permettant l’accès aux vêtements qui sont en dessous ;
  • points de renfort placés aux ouvertures des poches.

Toutes ces particularités élargissent considérablement l’éventail des modèles proposés par Adolphe Lafont qui offre un large choix de :

  • combinaisons
  • cottes a bretelles
  • pantalons
  • vestes et blousons

toujours traités dans des matières appropriées, des coloris variés et élaborés en fonction des impératifs divers déterminés par les professions auxquelles ils sont destinés. »

combinaison de travail lafont en couverture de Vogue Hommes.En 1975, la salopette se démocratise. Lafont créé des salopettes aux couleurs chatoyantes, qui tapent dans l’œil des rédacteurs de Vogue. Ces derniers shootent toute la collection, qui fait notamment la couverture de Vogue Hommes… La suite, on la connait : la combinaison reste un vêtement professionnel utilisé au quotidien dans des centaines de professions, et elle est aussi présente sous différentes formes dans toutes les gardes robes…