Nos soldes d'été. Profitez-en, jusqu'a -50% sur une sélection d'articles C'est par ici

Lafont

180 ans d'histoire.

Fidèle à ses valeurs depuis plus d’un siècle et demi tout en étant à l’affût des innovations, la marque Lafont, inventrice du premier pantalon de charpentier et de la fameuse salopette, est toujours leader sur le marché du vêtement professionnel avec une notoriété sans égale.

1844

Louis Lafont, grand-père d’Adolphe et colporteur pyrénéen, décide d'ouvrir un magasin à Lyon, ayant perçu le potentiel du commerce de tissus stimulé par le florissant négoce de la soie. Après avoir épousé une Caladoise, il s'installe définitivement au 25 Grande Rue de la Guillotière à Lyon. Son fils reprendra l'exploitation du magasin, y ajoutant un atelier de tailleur pour compléter le rayon de tissus et de vêtements confectionnés.

1896

Adolphe Lafont reprend les rênes du magasin familial avec de grandes ambitions. Constatant le succès des vêtements confectionnés dans l'atelier et souhaitant probablement dissuader la concurrence, il décide de déposer le nom « Adolphe Lafont » en 1896 et de créer des étiquettes facilement reconnaissables.

Ainsi, il établit la première marque de tenue de travail déposée en France.

Les ouvriers sont satisfaits des vêtements que je leur vends, si j’y mettais mon nom, ils se souviendront de moi.

Adolphe Lafont

1870 - 1952

1904

C'est à ce moment qu'il commence à confectionner ses premiers pantalons de velours, inspiré par une idée de son grand-père maternel. Sans machine à coudre, il doit les réaliser à la main. Face au manque d'espace, il décide de solliciter les banques et, en 1904, achète un terrain dans le quartier de Monplaisir, à Lyon, pour y construire une usine, remplaçant ainsi le premier atelier situé à côté du magasin.

1911

La renommée des vêtements Lafont est établie, mais Adolphe Lafont ne s'en satisfait pas. Un nouveau projet retient son attention. Bien que les tissus achetés, provenant de diverses régions, soient de très bonne qualité, il souhaite offrir aux travailleurs les meilleurs vêtements à un prix équitable. Pour cela, il doit internaliser la teinture et la manutention des tissus, ainsi que filer lui-même le coton.

En 1911, il atteint son objectif en acquérant une usine de teinture et d’apprêt à Villeurbanne qu’il exploitera jusqu’en 1925.

1919

L'usine devenant trop exiguë, il acquiert un terrain de 5000 m² adjacent à l'usine existante pour faciliter les transports. Malgré les difficultés d'installation d'une telle usine dans la région, il ne s'arrête pas là. En 1919, il achète un terrain de 20000 m² à Villeurbanne et y fait construire une usine de 6000 m², capable d'accueillir 400 métiers à tisser.

Il transforme ensuite ce qui était une société en nom propre en SCA.

Lafont, au fil des années

  • 1997

    Le groupe André cède Adolphe Lafont à la société hollandaise KLM Kleding.

  • 2000

    KLM Kleding est absorbée par le groupe danois Kansas Wenaas.

  • 2003

    Le groupe Kansas Wenaas change de nom pour devenir Kwintet.

2016

Lafont est racheté en 2016 par le groupe familial Cepovett, basé à Gleizé, tout près du siège de la marque. Ce rachat ne pouvait pas mieux tomber, car Cepovett, un leader européen du vêtement de travail, s'associe ainsi à une marque premium à laquelle il porte de grandes ambitions.

"En reprenant la marque en 2016, nous avions à cœur de protéger ce savoir-faire et de valoriser l’aura historique de Lafont, qui bénéficie d’une forte image auprès des artisans et des PME. Notre objectif est de renforcer le capital de la marque avec un positionnement premium, complémentaire de celui de Cepovett Safety".

Gaël Vanneuville & Nicolas Sandjian